Le déclin de la science

La science engendre des découvertes capables de changer notre vision du monde, notre philosophie de la vie, nos comportements, et donc au bout du compte, l'organisation de la société.

La science est donc potentiellement subversive pour l'ordre social.

Les Maîtres du Monde ont pris conscience du danger que représente la science pour leur pouvoir sur les esclaves humains. Ils ont donc décidé de mettre fin au progrès de la science, celle-ci ayant déjà apporté un nombre suffisant de découvertes pour générer toutes les technologies nécessaires au type de société actuel. Un supplément de découvertes serait superflu, voire dangereux.

Le meilleur moyen de freiner le progrès de la science a été de la confier au secteur privé, afin que la recherche fondamentale (celle qui réalise les grandes découvertes grâce à une absence d'objectif mercantile à court terme) soit remplacée par la recherche appliquée (destinée à la mise au point de nouveaux produits).

Par ailleurs, la privatisation de la science impose à celle-ci la règle de l'opacité chère aux entreprises. Les découvertes sont placées sous le sceau du secret industriel, ce qui a pour effet de limiter la circulation des informations entre les scientifiques, brisant là un moteur essentiel de l'accélération des progrès de la science durant le 20è siècle.

Quant aux revues scientifiques spécialisées, elles sont de plus en plus utilisées pour des effets d'annonce et promouvoir un chercheur ou un laboratoire, plutôt que pour diffuser les nouvelles découvertes.

Par ailleurs, les gouvernements doivent appliquer les directives des Maîtres du Monde au sujet de la réduction de la "magnitude" des interventions de l'état, en réduisant le financement public dans tous les domaines destinés à être confiés intégralement aux entreprises, dont la recherche. Ainsi en 2003, les chercheurs français se sont mis en grève et ont massivement manifesté dans la rue pour dénoncer les conditions misérables dans lesquelles ils doivent travailler.

Avec la faillite progressive de la recherche publique, la recherche scientifique fondamentale se poursuivra uniquement dans les laboratoires militaires. Elle se limitera aux domaines utiles pour la guerre et le contrôle social, et ses découvertes resteront inconnues du public comme des scientifiques civils.

L'abandon de Hubble par la NASA est symptomatique du déclin programmé de la science fondamentale.

Un autre signe est le peu de découvertes majeures de ces 20 dernières années par rapport aux fantastiques avancées réalisées précédemment: découverte de l'énergie atomique, physique quantique, découverte de l'ADN, programme lunaire Appolo, invention du microprocesseur ou du laser, toutes ces découvertes ou inventions du 20è siècle ont été réalisées avant 1980. Depuis, les progrès scientifiques se sont limités à des prolongations ou des applications des découvertes antérieures. Pourtant, le nombre de découvertes est logiquement exponentiel dans le temps, chaque découverte en amenant d'autres. Les découvertes majeures de ces 20 dernières années auraient dû être au moins aussi nombreuses que durant les 40 années précédentes. Cela indique que le déclin de la science a déjà commencé, ou bien que les éventuelles découvertes n'ont pas été révélées au public. Ou encore un peu des deux...
 

© Syti.net, 2005

 
 

THEMES ASSOCIES
 

Les erreurs des Maîtres du Monde

Les erreurs des Maîtres du Monde par rapport à leur propres intérêts...

 

Les mensonges du libéralisme

Un démontage en règle des mensonges les plus fréquemment utilisés par la propagande néo-libérale et sa "pensée unique".

 

L'idéologie des Maîtres du Monde

Les principes-clé des Maîtres du Monde, et le nouvel esclavage qui en découle, tel que George Orwell l'avait annoncé dans "1984"...

 

L'A.M.I, ennemi de la démocratie

Le traité de l'AMI est un accord économique mondial négocié dans le plus grand secret depuis 1995 sous l'égide l'OCDE, et dont les conséquences constituent une menace sans précédent pour la démocratie.
Des traités du même type, NAFTA et FTAA, ont déjà été acceptés par les pays du continent américain.

 

L'AGCS, vers la privatisation totale des services publics

L'AGCS est un nouvel accord mondial négocié dans le cadre l'OMC, dans le secret et l'opacité. Son but: démanteler totalement et définitivement l'ensemble des services publics, y compris la santé et l'éducation...

 

La fin programmée de la démocratie

Nous vivons depuis dix ans un changement radical du type de régime politique dans les pays occidentaux, avec l'avènement d'un nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers. Voici les raisons pour lesquelles nous pouvons dire que nous ne sommes déjà plus tout à fait en démocratie.

 

Le temps de l'action

Le futur du monde appartient aux citoyens. Les directions prises par la société, l'économie, l'environnement ne sont pas inéluctables. Sans le savoir, les citoyens disposent de puissants moyens d'action...

 

10 bonnes raisons de faire à nouveau la révolution

Les causes de la révolution de 1789 sont à nouveau réunies: injustices criantes et accaparement du pouvoir par une caste de privilégiés.

 

Brèves nouvelles de l'économie

L'actualité au sujet du nouvel ordre économique, avec toutes les infos sur les délocalisations.